Tous les articles par admin

Théâtre interactif : un outil de formation en entreprise

L’entreprise est au cœur du monde actuel et de la vie des gens. Le travail en son sein constitue l’essentiel de l’existence d’un individu. Mais cela ne va pas sans faire émerger des problèmes humains, ou pour le moins des difficultés à mettre en adéquation le comportement individuel et la marche harmonieuse de l’entreprise. Ce qui se joue entre les groupes d’individus ou les personnalités a une influence directe et évidente sur la réussite et la réalisation des objectifs des sociétés. Par la mobilisation et la réflexion qu’il provoque chez les participants, le théâtre interactif permet de prendre conscience des problèmes, de les verbaliser et de contribuer collectivement à les résorber.

Voir un reportage vidéo

LES THEMATIQUES

Management : Gestion du stress, gestion des conflits, circulation de l’information

Vente et marketing : Clientèle, qualité service, la fonction commerciale, le lancement de produit

Santé-sécurité : Alcool,  tabac, prévention des accidents

Social : Egalité professionnelle, handicap et emploi

maladies_cardiovasculaires

Maladies cardio-vasculaires

UN CŒUR POUR LA VIE, de Georges de Cagliari

Une pièce sur la prévention des maladies cardiovasculaires. « Un cœur pour la vie » permet d’aborder avec tact et subtilité les divers troubles de santé qui peuvent survenir tout au long de la vie. Les risques cardiaques concernent tout le monde, sans distinction d’âge ni de sexe, et il n’y a rien de mieux que la prévention pour détecter d’éventuels problèmes. Paul en est persuadé. À l’inverse, son ami Thomas, jeune quadragénaire, fume plusieurs cigarettes par jour et se sent en pleine santé. Marion, la femme de Paul, découvre qu’elle a un peu de cholestérol. Elle décide, sur les conseils de son mari, de modifier son alimentation et de faire un peu d’exercice. Cependant, leur fils Damien fume beaucoup et a arrêté le sport, laissant la voie libre à toutes sortes de complications.

Quant au beau-père de Damien, il aime les plaisirs de la vie et se définit comme un bon vivant, tout en oubliant de temps à autre de prendre ses médicaments contre son diabète, ce qui inquiète profondément sa fille Julie. Damien va tout de même tenter de le convaincre de se faire suivre par un spécialiste. Pour sa part, Amélie, une copine de Julie, a des enfants difficiles à satisfaire à table. Aussi, par manque de temps, et par facilité, elle leur fait souvent plaisir avec de la nourriture inadaptée à leur excès de poids. D’ailleurs sa mère, elle-même en surpoids, a déjà fait une crise cardiaque. Nous découvrons alors ici toute l’importance que l’hérédité peut revêtir.

Cette pièce, à travers des personnages attachants, évoque avec délicatesse les divers soucis de santé que l’on peut rencontrer dans la vie et les réactions et comportements adaptés pour y faire face.

Education à la sexualité

Éducation à la sexualité

LA LUMIERE DE L’AUTRE,
de Georges de Cagliari

La lumière de l’autre « , nous abordons le désir, la rencontre amoureuse dans le respect de l’autre, avec toutes les contradictions qui sont inhérentes à cette tranche d’âge. En effet, sont intimement mêlés un besoin d’amour confronté à la peur de l’autre, un « romantisme » contrarié par des pulsions sexuelles qui rendent l’approche pour le moins maladroite. Est abordée la notion de genre à travers les représentations que les jeunes se font de l’autre sexe.Par ailleurs, le comportement des filles et des garçons à cet âge là est sensiblement différent et les attentes divergentes peuvent être porteuses de malentendus et de conflits (consentement et respect).

La pièce, d’une durée de 30 minutes, a une approche positive de la relation amoureuse tout en mesurant les préjugés et les risques.
Quand au débat d’une durée de 1h30, il nourrit la réflexion à partir des éléments de la pièce et des connaissances du public, permettant à celui-ci de poser son point de vue et d’échanger avec l’ensemble du groupe. La médiatrice, soulève les interrogations, ponctue, modère ou informe. Tant la pièce que le débat ajoutent au propos initial l’information nécessaire à la prévention des maladies et infections sexuellement transmissibles et la notion de protection.

 

conso-produits

Prévention des consommations de drogues

LA MORSURE, de Georges de Cagliari

Dans la pièce « La Morsure  » nous insistons fortement sur les risques induits par la consommations de drogues. Sans complaisance ni timidité, nous reproduisons des réalités où peu ou prou nombre de jeunes peuvent se reconnaître.

Notre propos est de faire mesurer, sans discours moralisateur, les dangers qui peuvent découler de certains comportements sachant que la consommation zéro est quasi inexistante.
Selon les associations de produits, les quantités et ou la fréquence, la consommation peut amplifier les risques sanitaires et sociaux
aussi bien en termes de risques aigus qu’en termes de risques
chroniques. Nous montrons dans la pièce et dans le débat, les usages nocifs, d’abus et de dépendance en s’attachant à la santé selon la
définition de l’OMS c’est à dire en élargissant à la sphère affective et sociale, dans une conception de santé globale. Il importe donc que chacun puisse aborder ses limites, identifier les facteurs de risques pour mieux comprendre et se positionner. Continuer la lecture

lutteviolencefemmes2

Des coups et du silence / création octobre 2015

DES COUPS ET DU SILENCE, de Georges de Cagliari

Une pièce de théâtre interactif  destinée aux adultes pour lutter contre la violence.
Elle sera créée en octobre 2015 à Paris au Ministère de la Santé et de la Solidarité avec le soutien de la Ville de Paris (Mission Egalité) et la Région Ile de France en partenariat avec l’association Femmes pour le Dire, Femmes pour agir et du Ministère (délégation des droits de la femme).

Violences faite aux femmes : un problème grave et récurant
nécessitant une mobilisation collective, pour aider les femmes à se sortir de ce cauchemar.

Fort heureusement les violence faites aux femmes sont de moins en moins un sujet tabou. Toutefois, le fait que les médias en parlent ne réduit en rien le problème dans ce qu’il a de réel, de quotidien, et dans les mesures et les dispositifs qu’il impose pour sa résorption.

La difficulté d’un tel sujet est de faire comprendre à celles qui le
subissent, qu’elles sont victimes, uniquement victimes et qu’en
aucun cas tel ou tel aspect de leur personnalité et de leur comportement n’explique et moins encore ne justifie ce qu’elles subissent.

La pièce « Des coups et du silence » montre des situations concrètes traitées avec réalisme sans que jamais le public ne puisse être soupçonné de voyeurisme.

A chaque fois, les réactions libératoires des personnages féminins aidés parfois par leur environnement se font par une prise de conscience. Ainsi la victime retrouve sa dignité et l’estime d’elle-même que le persécuteur avait sciemment détruits.

Par touches délicates et successives, chaque cas est montré et la nécessité de refuser toutes ces situations est soulignée en mentionnant non seulement que cela est possible, mais qu’il existe des organismes et des structures à même d’aider les femmes.

Le caractère interactif de la pièce permettra dans un deuxième temps au public de s’exprimer sans que jamais la personne venant sur scène ne basculent dans le psychodrame ainsi protégée par l’écran du personnage qu’elle incarne. Par ailleurs, le débat qui succède à la pièce est toujours mené par une médiatrice rigoureusement formée à cet exercice délicat.

Par sa prise directe avec le vécu, par les solutions concrètes qu’elle propose, par la verbalisation authentique qu’elle permet, cette représentation est un outil précieux pour que les victimes franchissent le pas ou se confortent dans la décision de ne plus subir.

 

 

prev suicide

Prévention du suicide des ados

L’EFFILOCHE, de Georges de Cagliari

Une pièce de théâtre interactif pour la prévention du suicide des adolescents.
Parmi tous les sujets de société, le suicide est sans doute celui où la technique du théâtre interactif s’impose à l’évidence. En effet, toutes les études faites auprès des jeunes, soulignent certes l’importance de leur demande, mais aussi l’impossibilité d’en parler dans leur entourage quotidien.

cropped-suicide_ados1.jpgLe sujet demeure tabou dans le milieu familial et même entre eux, le silence prévaut dès qu’il s’agit de dire ses difficultés et son mal de vivre. Tous affirment qu’il leur serait plus facile d’en parler à quelqu’un d’extérieur. Dans le théâtre interactif, ce qu’on donne à voir et à entendre colle à la réalité mais l’écran des personnages rend la prise de parole possible et la libère en la dissociant du « je » redouté par l’implication directe qu’il impose.
Faire comprendre à ceux qui sont dans la souffrance qu’ils peuvent en parler et attendre une aide sans se voir rejetés dans l’anormalité ou la folie, faire sentir à tout un chacun que l’écoute, l’attention à l’autre peuvent empêcher le passage à l’acte et que si celui-ci survient dans son entourage, la culpabilisation doit s’effacer devant la volonté d’agir. Le monde actuel est porteur de stress et d’angoisses. Parmi beaucoup d’autres, la pression des études, l’angoisse d’un avenir incertain concourent à remplir la coupe amère du suicide. En parler, savoir qu’on peut agir sur lui, ça n’est pas seulement faire preuve de lucidité et de courage, c’est donner des chances supplémentaires à la vie.

Reportages  Radio   – Nostalgie Belgique

Emission 1   » Y’a d’la vie  » de Leslie Rijmenams

Emission 2   » Y’a d’la vie  » de Leslie Rijmenams

 

Résumé de la pièce

Muriel, une jeune fille agréable, sociable et aime de tous même si certains la trouvent un peu secrète n’a qu’une idée réussir ses examens et sa scolarité. C’est une « bûcheuse » qui habituellement a de bons résultats. Mais récemment un devoir hors sujet lui a fait chuter sa moyenne. Muriel s’en inquiète auprès de son professeur et on apprend que la copie contient des formules inquiétantes sur l’état psychologique de la jeune fille. Muriel veut travailler pour préparer rattraper cet échec. Mais Patrice, son petit ami, préfère qu’ils aillent ensembles à une soirée entre copains pour lui changer les idées. Elle refuse puis lorsque son amie Fathia s’en mêle, elle accepte de les rejoindre le soir après avoir dîné avec ses parents, avec qui elle a en ce moment de nombreuses occasions de s’accrocher. A la soirée, Michel est ivre et le ton monte. Muriel dit qu’elle le comprend et qu’elle ressent sa souffrance. Patrice s’agace, ils se disputent et se quittent fâchés. Le lendemain, les copains apprennent que Muriel est hospitalisée pour une tentative de suicide. Patrice et le groupe de la veille sont stupéfaits et se sentent coupables. Au début, tous déclarent ne pas comprendre son geste. Puis lentement la parole se délie. Un des garçons, Michel, qui passe pourtant pour le  » bon vivant  » de la bande, avoue penser au suicide peut-être par peur de rester chômeur comme son frère pendant de longues années et pour une autre raison plus profonde qu’il n’arrive pas à exprimer, d’autres expriment leur malaise. Tous réalisent qu’ils manquent d’attention à l’autre…