La pédagogie

Le Théâtre du Chaos – Genève tire son savoir faire de l’expérience de plus de 20 années, de la metteure en scène-pédagogue suisse
Sara Veyron.
Grâce au Théâtre-interactif qu’elle a développé, le Théâtre du Chaos est devenu un acteur remarqué dans le domaine de la prévention dans plusieurs pays francophones.

Qu’est-ce que le Théâtre-Interactif ?

Il s’agit d’une pièce, écrite par Georges de Cagliari, d’une durée de 30 à 50 minutes, dont le sujet colle au plus près de la réalité que l’on veut traiter. A partir d’une dramaturgie rigoureuse, la pièce reflète le vécu du public ou une situation qu’il pourrait vivre s’il devait affronter les réalités du problème social dont on veut débattre. Les personnages permettent au spectateur de se projeter à partir d’une réalité qui pourrait être la sienne, d’autant que les personnages utilisent un langage dans lequel il se reconnait. La situation, les idées que la pièce sous-tend sont ainsi immédiatement assimilées et déclenchent d’elles-mêmes de la réflexion, de la prise de conscience, et par conséquent des réactions et, tout naturellement le désir de se positionner face au sujet traité.

Des comédiens professionnels jouent la pièce, puis Sara Veyron, metteure en scène, spécifiquement formée à ce type de médiation intervient, invitant le public à s’exprimer sur ce qu’il vient de voir, à proposer ses solutions face aux situations de la pièce.
Le débat est nourri par les différentes interventions du public, avec la participation active de ceux qui sont intervenus. Ils rejoignent la scène et deviennent acteurs de leurs propositions.
Pendant le débat théâtral, devenus partenaires des acteurs-spectateurs, les comédiens rompus à l’art de l’improvisation permettent d’approfondir la réflexion des participants et du public.

Les approximations, les manques, les erreurs et les idées préconçues sont combattus, mais toujours « en situation réelle ». Le sujet traité se trouve ainsi clairement posé et les réponses justes qu’il implique, d’autant plus solidement ancrées dans l’esprit du public qu’elles émanent de ses réactions, de sa réflexion et de sa participation.

A l’expérience, il apparaît que la distance instaurée par une situation fictive quoique proche des préoccupations, la possibilité de faire porter par des personnages les comportements et les mots qui sont les leurs, « libèrent » la parole des participants et clarifient en le rendant concret, le problème social que l’on a voulu traiter. Par sa capacité à transformer un concept abstrait en situations concrètes sur lesquelles on peut agir de surcroît, le Théâtre Interactif s’affirme comme un outil de formation, de prise de conscience et de réflexion, particulièrement efficace.